Dispositif CLAIR : FO confirme les graves menaces

Publié le par BD FOLC 56

 

 
Syndicat National FORCE OUVRIERE des Lycées et Collèges

Fédération nationale de l’enseignement, de la culture et de la formation  professionnelle

Confédération Générale du Travail Force Ouvrière

6, rue Gaston Lauriau 93 513 Montreuil Cedex

Tél. : 01 56 93 22 44  – Fax : 01 56 93 22 42

www.fo-snfolc.fr

snfolc.national@fo-fnecfp.fr

 

 

 

 

 

Dernier mouvement des professeurs en 2011 ?

Recrutement direct, pour tous, par le chef d’établissement ?

Le SN-FO-LC demande au ministre le maintien des garanties statutaires de la Fonction Publique d’Etat.

 

Répondant  dans le journal « La Croix », le 18 octobre 2010, sur l’entrée des stagiaires dans « le métier de professeur », alors que dans de nombreuses académies, Créteil, Rennes, Paris, Versailles, par exemple, les stagiaires se mobilisent, avec les organisations syndicales, contre des conditions de travail inacceptables, le ministre envisage, ni plus ni moins, de bloquer le droit statutaire des personnels à mutation.

Pour faire face aux problèmes considérables auxquels doivent faire face l’ensemble des personnels stagiaires et titulaires, Luc Chatel propose la fin des mutations au barème et l’affectation sur curriculum vitae. Pour le ministre, «  la vraie question (…), c’est celle de l’organisation, archaïque à mes yeux, du mouvement des professeurs. Les moins expérimentés sont affectés dans les établissements les plus difficiles, tandis que les postes les moins exposés sont souvent occupés à titre définitif par les anciens, qui ont accumulé le nombre de points suffisants pour obtenir l’affectation souhaitée et ne veulent plus bouger. » Aussi propose-t-il de généraliser le mode d’affectation du dispositif CLAIR : « Je souhaite faire évoluer ce système [des mutations, ndlr]. C’est le sens de l’expérimentation du dispositif Clair, qui permet aux principaux et proviseurs de 105 établissements cumulant les handicaps de recruter les enseignants de leur choix

FO rappelle qu’il s’oppose à ce système qui déroge au droit statutaire et généraliserait des zones de non droits en dehors des règles nationales et républicaines d’enseignement, de déroulement de carrière, d’affectation. Le SNFOLC est déjà intervenu auprès de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire (DGESCO) pour demander que ce système ne soit pas généralisé, ce que le ministre a confirmé le 10 octobre à la délégation de la FNEC-FP-FO.

FO a demandé que tous les établissements qui souhaitent sortir de ce dispositif puissent le faire. C’est ce que demandent des établissements de Rouen, de Seine et Marne. FO appuie à tous les niveaux les demandes des personnels.

Au moment où la publication de la note de service sur le mouvement inter 2011 est imminente, le 4 novembre 2010, au moment où des groupes de travail seront organisés dans les académies pour « décliner » la note de service inter, FO demande que le ministre garantisse le droit des personnels à choisir à l’inter comme à l’intra l’académie ou l’établissement de son choix. Aucune entrave au droit à mutation, aucun blocage des postes, droit pour tous à muter sur ses vœux.

Montreuil, le 28 octobre 2010.

Publié dans bagarres du moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article