Même prime à la casse dans les hopitaux

Publié le par BD FOLC 56

Un  politique de casse des services publics déjà appliquée dans le secteur de la santé

Plusieurs décrets publiés au Journal Officiel du 5 août 2005 étaient venus modifiés les statuts particuliers des directeurs d’hôpital et leur régime indemnitaire, en voici un aperçu en ce qui concerne les primes ;

 

 

Part fixe

Part variable

(montant maximum)

Directeur général des hospices civils de Lyon et de l’Assistance publique de Marseille…………………………..

15 000 €

20 000 €

Directeur général de centre hospitalier régional……………..

13 000 €

20 500 €

Directeur exécutif de groupement hospitalier universitaire à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris

Secrétaire général et directeur général adjoint des hospices civils de Lyon et de l’Assistance publique de Marseille……..

13 000 €

17 500 €

Directeur chef d’établissement fonctionnel………………….

13 000 €

16 000 €

Sous-directeur à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris – Responsable d’hôpital en CHU et Directeur général adjoint de centre hospitalier  régional…………………

13 000 €

14 500 €

Directeur emploi fonctionnel non chef d’établissement……...

 

 

Directeur chef d’établissement hors classe…………………..

13 000 €

14 000 €

Directeur adjoint hors classe, responsable d’hôpital en CHR figurant sur une liste établie par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé, du budget et de la fonction publique…...

13 000 €

12 500 €

Directeur chef d’établissement classe normale………………

13 000 €

11 000 €

Directeur adjoint classe normale, responsable d’hôpital en CHR figurant sur une liste établie par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé, du budget et de la fonction publique……………………………………………………….

12 500 €

11 000 €

Directeur adjoint hors classe………………………………….

12 000 €

10 000 €

Directeur adjoint classe normale……………………………..

9 500 €

8 500 €

Et les voitures dans tout ça ?
La Prime à la casse qui a coutée 1 milliard d’euros à l’Etat n’empêche  pas la direction de  Renault d’annoncer le 23 novembre trois mille suppressions d'emplois malgré les 2,6 millions de véhicules vendus, le plus grand nombre de ventes de son histoire, et les 3,3 milliards d'euros de bénéfice net  en 2010, son meilleur résultat depuis 2005 !

Publié dans Prises de position

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article